Lettre à Marin Karmitz (10 décembre 1979)

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1308546217.jpg

 

Simar Films
10 avenue Georges V
75008 Paris

Monsieur Marin Karmitz
20 rue Jacob
75006 Paris

Le 10 décembre 1979

Karmitz,

Il y a quelques mois, tu as eu le privilège, avec ta petite conne d’associée, de voir le film de Guy Debord : In girum imus nocte et consumimur igni.

Si je t’ai montré ce film, que j’ai eu l’honneur de produire, ce n’est ni pour avoir ton avis de spécialiste, ni parce que je pensais que toi — qui te prétends si différent des Duplantier et autres minables de l’industrie cinématographique —, tu aurais accepté de le sortir dans tes salles de cinéma, mais pour que désormais tu ne puisses dire que tu l’ignores.

Voilà une excuse que tu n’invoqueras pas quand l’histoire t’éclatera en pleine gueule, plus vite et durement que tu ne le crains.

Toi et tes semblables, je vous méprise.

Gérard Lebovici

 

Lettre publiée dans Le Journal des Cahiers du Cinéma n° 3, mars 1980.

This entry was posted in Cinéma and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.