Conférence d’Aubervilliers (7 décembre 1952)

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1307161582.jpghttp://pix.toile-libre.org/upload/original/1307161601.jpg

 

Conférence d’Aubervilliers

1 – Adoption du principe de la majorité. Dans le cas où une majorité ne saurait être acquise, reprise de la discussion sur des bases nouvelles pouvant amener la formation d’une majorité.
Principe de l’utilisation des noms par la majorité.

2 – Acquisition de la critique des arts et de certains de ses apports.
C’est dans le dépassement des arts que la démarche reste à faire.

3 – Interdiction à tout membre de l’Internationale lettriste de soutenir une morale régressive jusqu’à l’élaboration de critères précis.

4 – Circonspection extrême dans la présentation d’œuvres personnelles pouvant engager l’I.L.
– Exclusion ipso facto pour tout acte de collaboration à des activités isouïennes fût-ce pour la défense de l’I.L.
– Exclusion de quiconque publiant sous son nom une œuvre commerciale.

Pour solde de tout compte.

À Aubervilliers, le 7 XII 52
Jean-Louis Brau, Serge Berna, Guy-Ernest Debord, Gil J Wolman

 

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1313264294.png

 

La première conférence de l’Internationale lettriste se tint à Aubervilliers le 7 décembre 1952. Le document final de la conférence fut déchiré et introduit dans une bouteille jetée dans le canal Saint-Denis. Jean-Louis Brau la repêchait le lendemain.

This entry was posted in Internationale lettriste and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.